top of page

Faut-il prendre en compte l’impact de l’argent dans son bilan carbone?

Le bilan carbone vous connaissez? C’est un outil essentiel qui permet de quantifier l’impact sur le climat de nos activités. On peut l’appliquer à différents niveaux : individuel, entreprise, collectivité ou produit. Ce bilan inclut généralement les émissions de gaz à effet de serre causées par la mobilité, les bâtiments, les produits et services consommés et de nombreuses autres catégories. Mais il y a une catégorie qui est actuellement très peu prise en compte dans les bilans carbone. Il s’agit de l’impact climatique de notre argent.


Notre épargne a-t-elle un impact sur le climat? Oui, car l’argent que nous épargnons n’est en général pas stocké sous notre matelas, il est déposé dans une institution financière (par exemple une banque). Cette institution va utiliser l’argent que vous lui confiez pour pouvoir faire des prêts et pour fonctionner. Dans certains cas, votre argent est aussi investi sur les marchés financiers pour générer un rendement (par exemple par votre caisse de pension). Dans tous ces cas votre argent participe à financer des entreprises et des projets dans l’économie réelle (notamment la production d’énergies fossiles). Puisque toute activité humaine génère un impact sur le climat, cela veut dire que votre argent a permis d’augmenter les activités dans l’économie et donc a eu un impact sur le climat.

Comment mesurer l’impact sur le climat de notre argent? Il est possible de savoir combien notre argent a indirectement généré de gaz à effet de serre en connaissant l’intensité carbone de l’entité financière dans lequel vous l’avez investi. L’intensité carbone se mesure par le ratio des émissions de gaz à effet de serre de l'institution financière par rapport à son activité annuelle. Par exemple, si votre banque a calculé qu’elle a émis 500’000 de tonnes de CO2e et qu’elle gère une fortune de CHF 1’000 millions, alors son intensité carbone sera de 500’000/1’000 = 500 t CO2e / million de CHF déposé.

Une fois que vous connaissez l’intensité carbone de votre institution financière, vous pouvez facilement calculer l’impact de votre argent en multipliant votre fortune par cette intensité. Par exemple, si je suis un client ayant 50’000 EUR sur un compte de cette banque qui a une intensité de 500 t CO2e / million d’EUR déposé, alors l’impact de mon argent est de 0,05 x 500 = 25 tonnes de CO2e par an.


L’impact de notre argent peut souvent être plus élevé que tout le reste de notre empreinte carbone!


La bonne nouvelle c’est qu’il y a plusieurs manières très faciles de diminuer l’impact de son argent sur le climat à travers les institutions à qui nous le confions:

  1. Demander à son institution financière de publier son empreinte carbone complète

  2. Si votre institution publie son empreinte carbone, lui demander d’avoir un plan crédible pour la réduire

  3. Demander à son institution financière de placer son argent dans des produits financiers bas-carbone

  4. Si votre institution n’est pas réceptive à vos demandes, changer pour une institution qui a une intensité carbone plus faible


Changer d’institution financière est souvent l’action la plus facile et la plus impactante que l’on peut prendre pour réduire son empreinte carbone.


Les institutions financières que nous avons choisies à Alterna comme les plus avancées en termes de durabilité sont: NEST (caisse de pension) [2] et la Banque Alternative Suisse (banque).


Une étude a estimé que si les entreprises prenaient en compte l’impact carbone de leur argent, leur empreinte carbone serait significativement augmentée. Par exemple Amazon devrait augmenter son bilan de 11% et Microsoft devrait presque doubler ses émissions [1]!


Attention, il est très important de comprendre ce que votre institution financière prend en compte dans son bilan carbone lorsque vous analysez son intensité carbone. Il est fréquent que ces institutions omettent certains aspects de leur impact climatique, ce qui peut fortement biaiser les résultats. Le point le plus important est de savoir si la catégorie “Investissements” (catégorie 15 du scope 3) a été pleinement comptabilisée. En effet cette catégorie quantifie justement l’impact des projets et des entreprises financées par l’institution.


La plupart du temps votre institution financière ne publie pas son intensité carbone (ce qui est déjà mauvais signe pour l’impact de votre argent). Une autre situation très fréquente est que votre institution financière s’engage à travers des “promesses”: un étude récente de S&P Global montre que moins de 25% des instituts financiers qui font des “promesses” ont réellement fixés des objectifs de réductions qui inclut l'entier de leurs chaîne de valeur [4].


Pour vous donner un exemple concret, à Alterna nous sommes une des rares entreprises à prendre en compte l’impact de notre argent dans notre bilan carbone. Voici comment nous nous y sommes pris :


Alterna génère un impact à travers les finances qu’elle détient au sein de son institution bancaire, la Banque Alternative Suisse (BAS). En effet la BAS utilise les fonds déposés par Alterna sur son compte pour générer du crédit d’investissement. Les chiffres de 2021 de la BAS sont utilisés pour calculer le bilan carbone 2022 en faisant l’hypothèse que les performances de la BAS sont égales entre 2021 et 2022, car les chiffres carbone de 2022 de la BAS ne sont pas disponibles au moment de la réalisation du bilan carbone d’Alterna.


Intensité carbone du capital investi au sein de la BAS: 440 t CO2e / million de CHF investi.


Afin de déterminer l’impact d’Alterna il convient de convertir cette intensité en t CO2e / million de CHF déposé. Cette conversion est faite avec le ratio montant déposé/montant prêté.

Avoirs de la clientèle BAS 2021 : 1’971’086’287 CHF

Prêts à la clientèle BAS 2021 : 1’576’008’787 CHF

Ce qui donne un ratio de prêts à la clientèle en pourcentage des avoirs de la clientèle de 79%. Nous obtenons :

Intensité carbone du capital déposé = Intensité carbone du capital investi x ratio prêts-avoirs

= 440 x 0,79 = 347,6 tCO2e / million de CHF déposé.


Dans le cas de Alterna l’impact est de 51,7 tCO2e/an.


Si Alterna était dans une banque classique cette intensité serait de 575 t CO2e / million de CHF investi, soit une intensité 30% plus élevée, ce qui donnerait un impact de 67 tCO2e/an (en partant du principe que la banque a un ratio prêts-avoirs égal à celui de la BAS). Ainsi Alterna économise environ 16 t CO2e en 2022 en ayant choisi une banque avec une politique de durabilité performante. C’est plus que tout le reste de notre bilan carbone hors-argent (9,6 tCO2e/an) !

Alterna dispose de l’expérience, des outils et des bases de données permettant de réaliser des bilans carbones selon les normes internationalement reconnues (ISO 14064 et GHG Protocol). N’hésitez pas à nous contacter si nous pouvons vous être utiles pour quantifier l’empreinte carbone de votre entité ou pour un service en durabilité.



Références et liens utiles :


[1] The Climate Safe Lending Network (CISL), consulté le 17.11.2023, “The Carbon Bankroll”


[2] Rating des pratiques de protection du climat des caisses de pension suisses:


[3] Notation de durabilité des banques de détail en Suisse,


[4] S&P Global, 20.01.2023, “Financed emissions are missing from many firms’ net zero plans” https://www.spglobal.com/esg/insights/financed-emissions-are-missing-from-many-firms-net-zero-plans


91 vues
bottom of page